AFREECAN : Quand la lutte contre le terrorisme se fait à travers l’éducation

af6

Luttons contre le terrorisme par l’éducation ! Voilà comment l’association AFREECAN décrit sa récente campagne contre le froid, une campagne qui entre dans l’intérieur oublié de la Tunisie.

Les membres de l’association, toujours actifs, ont visité récemment les écoliers dans les écoles Selta 1 et Selta 2 à Sidi Bouzid. Ces écoles sont situées dans l’une des régions les plus démunies de la Tunisie. En effet, il s’agit d’une zone militaire où plusieurs attaques terroristes ont eu lieu, dont l’assassinat du berger Mabrouk Soltani.

Défiant le terrorisme et le froid, 300 colis de bottes de doudounes et de bonnets neufs ont été distribués aux écoliers

Cette campagne s’inscrit dans le cadre du projet INSTRUIRE c’est CONSTRUIRE et qui assure pou tous les élèves de toutes les écoles que l’association prend en charge un suivi scolaire (cartables et fourniture scolaire) un suivi médical (caravanes médicales et fiche pour chaque élève selon ses besoins spécifiques) et un suivi social du début à la fin de leur scolarité (vêtements et nourriture)

« Notre Tunisie est féerique : solidarité bonne humeur et passion ! Une Tunisie pareille ne s’accroupira jamais »

Contacté par Webdo, Le fondateur et président d’AFREECAN, Amine Manai, nous a indiqué qu’une action similaire (campagne contre le froid) verra bientôt le jour au sein de 4 écoles à Kasserine. L’action aura lieu en mi-janvier.

af2

af3

af4

Plusieurs projets sont en cours de préparation, nous a-t-il ajouté. « Le premier, un projet gigantesque, est programmé pour 2017 avec la communauté tunisienne en Suisse avec laquelle on travaillera pour le lancement de bibliothèques.

Le deuxième projet porte sur lancement de 15 clubs culturels dans les écoles (suivi et évolution avec formation déjà faite de 30 éducateurs entre enseignants et professionnels de l’éducation) en collaboration avec le ministère de l’éducation et des compétences tunisiennes en Pologne.

Nous avons aussi un grand projet avec des étudiants pour trouver une solution afin de mettre à la disposition des écoles écoles de Sejnane de l’eau potable », a expliqué Amine.

Et ce n’est pas tout ! AFREECAN a 3 autres projets inédits qui seront dévoilés dans les mois à venir.

Un exemple à suivre. Des jeunes qui travaillent pour l’intérêt de la patrie, et seulement de la patrie, aidant les enfants des régions intérieures et démunies à avoir une meilleure vie. Le terrorisme peut certes être éradiqué par la violence, mais la culture et l’éducation sont les solutions les plus radicales à ce fléau, et ces jeunes là l’ont compris !

af5

Commentaires: