Le sarcasme sur Facebook peut mener en prison !

hammadi-khlifi

Un commentaire sur Facebook peut vous coûter très cher, comme c’est le cas de l’activiste Hammadi Khlifi qui a été arrêté ce jeudi 22 décembre 2016 sur fond de publication d’une photo montrant le président de la république, Béji Caid Essebsi accompagné de deux gardes du corps.

Khlifi avait commenté la photo appelant un garde de corps à faire la même opération perpétrée dans la soirée du lundi 19 décembre, contre l’ambassadeur Russe à Ankara.

Certains internautes ont trouvé son arrestation la conséquence d’une incitation au meurtre contre le président de la République, d’autres se sont indignés et ont appelé à la libération immédiate de l’activiste.

Selon Mosaique fm, la famille de Hammadi Khlifi s’est rendue à différents postes de police à Sfax pour le retrouver, en vain. A priori, une unité sécuritaire est venue spécialement à Sfax de Tunis pour l’arrêter.

Commentaires:

Commentez...