Le ministre israélien de la Défense ne nie pas l’implication de son pays dans l’assassinat de Mohamed Zouari

liberman

Le ministre Israélien de la Défense, Avigdor Liberman a commenté l’affaire de l’assassinat de l’ingénieur tunisien Mohamed Zouari, considéré comme l’un des leaders du mouvement Hamas.

Interrogé sur la possibilité de l’implication du Mossad dans cet assassinat, Liberman a simplement répondu « Si quelqu’un a été tué à Tunis… je suppose qu’il n’était pas nominé à un Prix Nobel ».

Au début, le ministre israélien a fait savoir qu’il n’est pas au courant de l’affaire, puis s’est rattrapé en déclarant « Nous faisons de notre mieux pour défendre nos intérêts ». Une déclaration considérée par les médias de son pays comme « floue ».

Certains sites web ont même utilisé des titres du genre « Liberman ne nie pas l’implication d’Israël dans l’assassinat du leader du Hamas en Tunisie ».

Rappelons que le mouvement de résistance palestinien Hamas a accusé les services secrets israéliens d’avoir assassiné l’un de ses membres, jeudi dernier à Sfax, l’ingénieur Mohamed Zaouari, spécialiste des drones.

Le mouvement palestinien Hamas a en effet publié un communiqué officiel, repris par plusieurs médias étrangers, dont Le Parisien, pour revenir sur l’assassinat de Zouari.

«L’assassinat de Zaouari à Tunis est une agression contre la résistance et les brigades al-Qassam, et l’ennemi doit savoir que le sang des dirigeants ne coulera pas en vain».

Mohamed Zaouari a été tué par Israël, ont affirmé à l’AFP les brigades Ezzedine al-Qassam, branche armée du Hamas.

Lire aussi

Commentaires: