Tunis : Des terrasses de cafés démolies à gogo pour exploitation illégale des trottoirs

berges-du-lac-tunisie-videos
Crédit photo : Tunisie Videos

La guerre contre l’anarchie des cafés qui occupent nos trottoirs et étouffent nos rues a démarré depuis quelques mois et se poursuit encore.

La nuit dernière, plusieurs terrasses de cafés installées de façon illégale sur les trottoirs de la zone des Berges du Lac 2 ont été démolies.

Des constructions anarchiques à ne pas en finir !

Le 25 octobre dernier, le président de la délégation spéciale de la municipalité de l’Ariana, Majdi Gasmi avait signalé que quelque 142 cafés de la catégorie 1 et salons de thé situés à l’avenue Hédi Nouira à la cité Ennasr (gouvernorat de l’Ariana) sont menacés de fermeture à cause de l’exploitation illégale de la voie publique réservée aux piétons.

Les propriétaires de ces commerces ont été avisés et appelés à respecter la loi pour éviter le recours à l’application des décisions de fermeture et de destruction des constructions anarchiques installées sur les trottoirs en infraction à la loi.

Idem à la Manouba où les unités de la police et de la garde nationale à Tébourba et les brigades du contrôle économique et municipal de Jedaida ont mis à exécution des décisions de démolition de 10 kiosques, 5 cafés et une salle de fêtes, dans le cadre d’une campagne de lutte contre les constructions anarchique et d’occupation des domaines de l’Etat.

Un box « rasé » et pourtant autorisé

Rappelons également ce paradoxe lorsqu’en  août dernier, et après avoir donné le feu vert à l’installation d’un « box » aux Berges du Lac, la mairie de Tunis s’est vue obligée de revenir sur sa décision et de « raser » le baraquement.

Ce marchand avait non seulement obstrué l’une des devantures d’une boutique, mais il avait aussi condamné un banc public dans l’espace réservé aux promeneurs.

Or, celui qui avait érigé son « box » a bénéficié d’une autorisation légale dûment signée par le président de l’arrondissement municipal d’El Khadhra.

N’oublions pas les gardiens de parking illégaux !

Rappelons aussi le cas des gardiens de parking illégaux. Une campagne contre ces gardiens de parking a eu lieu le 18 juin 2016, également aux Berges du Lac. En une demi heure, 13 gardiens de parking illégaux ont été arrêtés par des unités sécuritaires, suite aux plaintes déposées par plusieurs citoyens.

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...