Festival d’Ezzahra : Concert musical d’une troupe de prisonniers et débat sur la torture au rendez-vous

OMCT
OMCT

Considéré comme étant une première en Tunisie, un concert organisé par une troupe de prisonniers aura lieu ce dimanche 7 août sur la scène du festival d’été d’Ezzahra.

Ce concert intervient suite à une collaboration entre l’Organisation Mondiale Contre la Torture et la direction du festival dans le cadre d’enrichir et donner un volet culturel à travers le lancement d’un événement appelé « Culture et Torture ».

Créée en 1985, l’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT) constitue aujourd’hui la principale coalition internationale d’organisations non gouvernementales (ONG) luttant contre la torture, les exécutions sommaires, les disparitions forcées et tout autre traitement cruel, inhumain ou dégradant. L’OMCT compte 311 organisations et a ouvert son bureau en Tunisie depuis septembre 2011.

Nous avons rencontré Emtyez Bellali, coordinatrice du projet de sensibilisation au sein de l’OMCT, pour nous parler de cet événement qui aura lieu ce dimanche 7 août à partir de 18h à Ezzahra.

« La personne est privée de sa liberté mais sur un volet culturel et artistique elle peut toujours bénéficier de son droit »

Cette initiative intervient pour « faire sortir de l’esprit des gens l’idée que les prisons c’est une sorte de punition qui est la privation de liberté et non pas la privation des droits », a expliqué Emtyez Bellali à Webdo.

[quote_box_center]Cette initiative elle a été réfléchie suite à un événement auquel nous avons assisté avec Sadok Ben Mhenni le 10 décembre dernier lors de la journée internationale des Droits de l’Homme dans la prison de Borj Erroumi, durant lequel nous avons assisté à un groupe musical qui était un groupe assez respecté mais également uite à ma visite à la prison de Mannouba lors des JCC pour projeter des films, où on a vu un groupe de jeunes filles préparant une sorte de concert musical.[/quote_box_center]

Rajoutant que c’est Sadok Ben Mhenni qui a proposé cette manifestation à la direction générale des prisons pour faire sortir les détenus et faire leur concert au sein du festival.

Des invités ayant subi la torture au rendez-vous

Trois événements auront lieu en même temps avec en premier lieu une exposition photos. Des portraits de personnes qui ont subi la torture seront exposés.

L’exposition photographique est intitulée « Sous le Jasmin » et est constituée de témoignages de 36 personnes qui ont subi la torture ou les mauvais traitements en Tunisie, depuis son indépendance jusqu’à aujourd’hui.

Un débat sera organisé par la suite en présence de personnalités, parmi eux Hmaida Ben Aziza, Abdessattar Medouni, Fathi Belhadj Yahia ainsi que Dalila Mahfoudh dont le portrait sera affiché lors de l’exposition. Deux invités seront également au rendez-vous, Laaroussi Amri et Mohamed Maali, invités par Sadok Ben Mhenni qui fait partie de la direction du festival d’Ezzahra. Un débat qui sera modéré par Rym Ben Ismail qui est une psychologue spécialisée en torture.

Commentaires:

Commentez...