Suivez le chef Foued Frini sur RTCI ! Les subtiles alchimies d’un funambule en cuisine

Foued FriniLa gastronomie tunisienne a enfin trouvé sa nouvelle figure médiatique ! Venu à la cuisine par conviction, véritablement passionné par le jeu subtil des goûts et des saveurs, le chef Foued Frini est une figure consensuelle.

Une cuisine néo-ottomane, néo-andalouse et profondément tunisienne

Ses recettes peuvent être ancrées dans la profondeur des terroirs tunisiens mais il saura toujours ajouter ce tour de main personnel, cette touche qui est la propre culture de chacun, pour sublimer un plat, lui donner des ailes et nous offrir de formidables rencontres culinaires.

Avec lui, ce ne sont pas seulement les héritages de Ommek Sannafa, alias Mohamed Kouki, ou de Zeineb Kaak qui renaissent. Ce sont aussi les cuisines du terroir, leurs produits, leurs épices et les précieuses alchimies qui les portent.

Dans la lignée d’un Rafik Tlatli, le chef Foued Frini est aussi un modernisateur qui n’hésite pas à métisser les cuisines et conjuguer les traditions.

A la confluence de toutes ces tendances, Frini invente une nouvelle cuisine tunisienne mais essentiellement méditerranéenne voire néo-ottomane ou néo-andalouse. La culture culinaire de ce chef est l’un de ses atouts.

Subreptices alliages et concordance des saveurs

Avec lui, la cuisine des Latins ou celle des pasteurs nomades retrouvent des couleurs, surgissent comme des références qui, parfois, structurent notre goût contemporain. Frini a cette qualité de savoir raconter chaque produit qu’il emploie.

L’homme connait sa grammaire culinaire sur le bout des doigts; mieux, il maitrise une sorte de palette des goûts dont la fusion donnerait de nouvelles concordances.

Cuisine savante ? Assurément ! Toutefois, elle porte aussi en elle les fumets des terroirs et les effluves de toutes les nostalgies. Puis, ce qui ne gâche rien: cette cuisine est savoureuse et son bouquet correspond à notre palais tout en le sublimant grâce à de subreptices alliages.

Sans le savoir, jusqu’à ce que le chef vous donne la clé, vous pouvez retrouver dans votre assiette une recette en provenance de Tamazret, Techine ou Toujane mais vêtue de modernité.

Des terroirs à vos assiettes

Du nord au sud du pays, le chef Foued Frini compile un savoir vivant, dresse un répertoire des épices et de leur usage, rend visite aux grand-mères pour apprendre d’elles les secrets des terroirs de Tunisie.

Ensuite, c’est l’artiste dans son atelier, le funambule face à la complexité du goût, l’initié qui fait renaître la pierre philosophale. Avec au final, la création de nouvelles recettes, de nouveaux alliages qui ont la saveur d’une rencontre intime entre notre histoire et notre géographie.

Pour ce mois de Ramadan, le chef Foued Frini a pris ses quartiers du côté de Bizerte, à l’Andalucia Beach Hotel Residence. Chaque jour, il y anime des ateliers de cuisine et prépare un iftar en show cooking.

La bonne cuisine est un jeu d’enfants

De même, chaque jour, il partage ses recettes et son savoir-faire avec les auditeurs de RTCI dans une émission devenue un véritable repère pour le auditeurs. Avec « Suivez le chef », Foued Frini met du ludique dans nos assiettes et nous montre que la bonne cuisine est aussi un jeu de grands enfants.

Incontestablement, RTCI montre la voie dans ce domaine et sort des sentiers battus des recettes toutes faites, qu’on se passe presque par atavisme.

Quant à moi, fidèle auditeur de la radio qui nous réunit, je me régale sur les ondes et, comme tout le monde, je suis le chef dans ses œuvres.

Le must plus ultra de ce Ramadan des papilles! En souhaitant que le chef Frini s’associe un jour à un grand restaurant pour amplifier encore ce désir de partage.

H.B.

Commentaires: