Panama Papers : Les familles Mzabi et Bouchamaoui citées par Inkyfada

crédit photo : Inkyfada

Le site Inkyfada a publié hier soir, lundi 9 mai un nouvel épisode du feuilleton des Panama Papers en Tunisie.

C’est au tour des familles Mzabi et Bouchamaoui d’être citées. Après les politiciens, place aux hommes d’affaires, dont le chemin vers les paradis fiscaux a été retracé par le site Inkyfada.

Ahmed, Abdelmajid et Raouf Bouchamaoui, avec son associé Ali Ben Mbarek, et Mzoughi Mzabi sont cités.

[pull_quote_center]« Mzoughi Mzabi, mandate des prête-noms en guise d’administrateurs et garde simplement l’exclusivité de la signature du compte en Suisse. Pour Ahmed et Abdelmajid Bouchamaoui, le processus est inversé: ils acquièrent le pouvoir de gérer leur société par procuration, sans en être les directeurs.

Dans un cas comme dans l’autre, leurs identités sont préservées et n’apparaissent pas dans les documents officiels de ces structures. Raouf Bouchamaoui et son associé Ali Ben Mbarek, quant à eux, n’auront pas recours à des prête-noms pour ouvrir leur compte à Dubaï. Mais cette fois, la création de ce compte via leur société offshore n’apparaît pas dans les documents de Mossack Fonseca », a-t-on indiqué.[/pull_quote_center]

Toujours selon la même source, Mzoughi Mzabi a nié les informations rapportées par le site d’investigation. «Si vous avez un compte à mon nom donnez-le-moi pour que je récupère l’argent » a-t-il dit.

[pull_quote_center] »Je connais Ali Ben Mbarek, il travaillait en Irak à l’époque. Mais je ne me souviens pas avoir créé une société avec lui. (…) Je n’en ai aucune idée. J’ai peut-être évoqué avec lui la possibilité qu’on fasse des affaires ensemble mais je ne me rappelle pas que nos discussions avaient abouties à quelques choses, je ne m’en souviens vraiment pas” a, pour sa part, indiqué Raouf Bouchamaoui à Inkyafda.[/pull_quote_center]

KJ

Lire aussi: 

Commentaires: