Des exécutions, des amputations, une police islamique… Syrte, la nouvelle Raqqa

Capture d’écran-Propagande

Depuis la chute du régime de mouamar Kadhafi, en 2011, la Libye est plongée dans le chaos et a été proie à l’ascension djihadiste.

A Syrte, fief de l’organisation terroriste Daech, la terreur règne. Des décapitations, des amputations, une police islamique, de la propagande djihadiste… le sang est le maître-mot.

A en croire le média libyen Al Wassat, les mêmes scènes d’horreur se reproduisent chaque jour. D’ailleurs on évoque 150 « amputations islamiques » qui ont eu lieu à Syrte.

On affirme également qu’un jeune a été exécuté récemment par un bourreau tunisien de Daech dans une place publique.

D’autres jeunes ont été arrêtés par l’organisation pour appartenance à un courant salafiste. Ils devraient être exécutés, indique Al Wassat.

Une police islamique

A l’instar de Raqqa, la ville syrienne connue comme étant le sanctuaire de Daech, cette organisation terroriste vise à instaurer ses institutions à Syrte.

Toujours selon Al Wassat, un tribunal, un appareil sécuritaire (une police islamique) ainsi que des prisons ont été mis en place pour terroriser la population.

KJ

 

 

Commentaires: