Tunisie : Hommage à trois femmes d’exception

Habiba Ghribi, des jambes en or

Habiba Ghribi

Habiba Ghribi, star incontestée de l’athlétisme tunisien, vient de réaliser un nouvel exploit… en améliorant, vendredi dernier, la meilleure performance mondiale de l’année du 3000m steeple, au meeting Diamond League de Monaco.

En réalisant un temps de 9’11 »28, elle fait mieux que la Kenyanne Hyvin Jepkemoi qui avait couru en 9’15 »08, le 4 juin dernier à Rome. Mieux encore, vendredi, la championne tunisienne a devancé deux Kenyanes, pourtant des spécialistes de l’épreuve.

Habiba Ghribi n’en est pas à sa première… Elle nous a habitués à ses succès et nous a redonné goût à l’athlétisme. Ceux qui ont vécu l’âge d’or de l’athlétisme tunisien avec le champion olympique Mohamed Gammoudi, ont la chance de vibrer à nouveau grâce la native de Kairouan.

C’est qu’à 30 ans, elle confirme de jour en jour son statut de championne. En janvier dernier, elle avait même été sacrée championne olympique des JO de Londres (3000m steeple) après avoir récupéré la médaille d’or suite à la suspension de la Russe Yulia Zaripova pour dopage.

Elle devenait ainsi la deuxième athlète tunisienne à décrocher l’or olympique après Mohamed Gammoudi en 1968 lors des JO de Mexico.

La performance de Monaco n’est nullement une surprise. Habiba Ghribi ne s’est jamais reposée sur ses lauriers. L’or conquis à Londres n’était qu’un tremplin vers d’autres succès… Le meilleur est à venir !

Sarra Besbes, l’épée flamboyante

Sarra Besbes

Elle a brillé lors des championnats du monde d’escrime qui se sont déroulés en Russie. Il s’agit de l’escrimeuse Sarra Besbes, qui a remporté, mercredi dernier, haut la main, la médaille de bronze en compétition individuelle (spécialité épée).

A moins un, elle aurait pu décrocher l’or, mais elle a dû s’incliner en demi-finales face à la future championne du monde italienne Rossella Fiamingo.

Mais Sarra Besbes n’en est pas à son premier coup d’essai. En février dernier, elle remportait une étape lors d’une épreuve par épée de la coupe du monde disputée en Argentine, empochant au passage la médaille d’or.

Ces deux succès et sa persévérance dans les résultats sonnent comme une confirmation pour cette escrimeuse de 26 ans. Classée actuellement à la 5ème place mondiale avec un total de 141 points, à 29 points uniquement de l’Italienne Rossella Fiamingo qui domine le classement mondial, son prochain défi sera bien évidemment de se rapprocher d’elle.

Sarra Besbes en a les moyens !

Ons Jabeur, la raquette conquérante

Ons Jabeur

Une autre sportive mérite bien d’être citée. Il s’agit de la joueuse de tennis Ons Jabeur qui, après deux mois d’absence en raison d’une blessure au poignet, fera son retour à la compétition aujourd’hui, lundi 20 juillet, sur la terre battue du tournoi ITF de Darmstadt en Allemagne.

Au repos forcé durant toutes ces semaines, notre porte-drapeau est tout de même la première tenniswoman africaine au classement WTA. Une première dans sa carrière professionnelle !

A 20 ans, Ons Jabeur est désormais numéro 1 en Afrique et 137ème au rang mondial WTA.
Elle est encore loin de l’Américaine Serena Williams, première du classement, mais son mérite aura été de s’illustrer malgré un début d’année laborieux en raison de ses déboires physiques.

Commentaires:

Commentez...