La grève dans la santé publique coûte 500 à 600 mille dinars par jours, selon le ministre de la Santé

Said Aydi hopital - M SanteSaïd Aydi, ministre de la Santé a déclaré, ce mercredi 27 mai, sur Mosaïque FM que la grève administrative du secteur sanitaire engendre un manque à gagner quotidien de 500 à 600 mille dinars.

Il a ajouté que cette grève aggrave encore la situation financière des institutions sanitaires dont certaines connaissent déjà des difficultés.

Le déficit de la pharmacie centrale s’élèverait ainsi actuellement à 200 millions de dinars et celui de l’hôpital Charles Nicolle à 43 millions de dinars.

Rien de nouveau

Si l’on prend en compte la première grève administrative du secteur de santé en septembre 2014, les chiffres sont les mêmes, tout comme les revendications : le personnel de santé réclamant l’amendement de l’article 2 de la loi sur la fonction publique et cela depuis deux ans.

Saïd Aydi a mentionné les sanctions prévues (prélèvements sur salaires, mesures disciplinaires) qui devraient être appliquées aux grévistes mais a précisé que seule le Gouvernement pouvait les appliquer.

Il a aussi déclaré qu’il n’a pas pu prendre part à toutes les sessions de dialogue étant donné ses engagements avec l’Organisation Mondiale de la Santé.

Elodie Potente

Commentaires: