Le ministère du Transport va déployer un plan anti-corruption pour «sauver» le...

Le ministère du Transport va déployer un plan anti-corruption pour «sauver» le port de Radès

Par -

Il y a deux jours, la présidente de l’UTICA, Wided Bouchamaoui déclarait avec fracas que «depuis la Révolution, il n’y a pas eu de décisions audacieuses pour limiter la contrebande. On remarque des phénomènes surtout par le biais de moyens légaux, notamment les voies de Ras Jedir ou le port de Radès qui sont logiquement supposées être contrôlées. Il y a des entrées de produits qui nuisent à notre économie, nos entreprises sont très atteintes. Il n’y a eu aucune décision audacieuse…»

Port de Rades  Tunisie
Port de Rades
Tunisie

 

En référence à la mauvaise gestion du port de Radès, elle indiquait, lors d’une conférence de presse, que celle-ci avait causé des pertes d’environ 650 millions de dinars durant les trois dernières années et que l’UTICA a présenté au ministère du Transport des plans de travail afin de contribuer à résoudre les problèmes de ce port.

En marge de ces déclarations, le ministre du Transport a tenu une réunion, ce jeudi 24 juillet, suite à laquelle il a publié des précisions. «La situation dans les ports de commerce est une préoccupation majeure pour le Gouvernement, et les récentes déclarations sur la performance du Port de Radès prouvent que les attentes sont très importantes et requièrent davantage d’efforts de l’ensemble des parties prenantes», indique un communiqué du ministère.

«Le vrai problème, et qui n’a jamais été traité convenablement jusqu’à présent, c’est l’existence de certains conflits d’intérêts entre les différents acteurs institutionnels. La résolution définitive de ce problème permettra de stabiliser et consolider la capacité logistique. C’est ce que nous comptons faire, conjointement avec l’implication du management et le personnel des opérateurs portuaires afin d’assurer une compétitivité logistique pérenne», déclare le ministre du Transport M. Chiheb Ben Ahmed.

Les décisions prises lors de cette réunion destinée à mettre en place un programme d’amélioration de la performance du Port de Radès, sont :

  1. L’accélération du traitement des bateaux en rade, sachant que les parties présentes ont convenu de fournir un effort exceptionnel pour passer dans les prochains jours à un régime de travail 24h /24h – 7js/7js au niveau du port de Radès.
  2. Le déploiement d’un plan anti-corruption qui sera inclus dans le programme d’action de la task force en charge de la réorganisation du port, et qui regroupe différents ministères, la Douane et les syndicats.
  3. La mise en application de la liasse transport pour les volets: Export, livraison des marchandises…

Les parties présentes à cette réunion sont :

  • – L’OMMP représenté par son PDG M. Imed Zammit
  • – La STAM représentée par son PDG M. Foued Othman
  • – Les représentants syndicaux, M. Aboub Mohamed (SG de l’UGTT du Port de Radès et M. Ltaief Kordi (syndicat régional du transport de Ben Arous)

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo