Dans un communiqué très critique – Nidaa Tounes met la pression sur l’ISIE

Essebsi - Sarsar
Béji Caïd Essebsi et Chafik Sarsar

Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, Nidaa Tounes a fait part de ses «réserves» concernant plusieurs candidats retenus pour diriger les Instances régionales indépendantes pour les élections, qui ne satisferaient pas, d’après le parti, aux conditions de neutralité, d’expérience, et d’indépendance.

Nida Tounès a, également, appelé l’Instance supérieure indépendante pour les Elections (ISIE) à «assumer ses responsabilités concernant la fixation des dates des élections et la facilitation de la mission du Dialogue national en proposant un calendrier respectant le délai arrêté par l’article 148 de la Constitution vu que cela fait partie de ses prérogatives», telles que prévues par la loi n°23 du 23 novembre 2012 relative à l’ISIE.

Il lui ait également reproché «une lenteur dans le déclenchement effectif du processus électoral, particulièrement en ce qui concerne les campagnes de sensibilisation, la finalisation de la composition des IRIE, et l’accréditation de missions d’observation et d’assistants tunisiens ou étrangers».

Dans ce communiqué signé par son président, Béji Caïd Essebsi, le parti a appelé, de ce fait, à ce que l’ISIE rattrape le retard concédé en «prenant les mesures nécessaires pour amener d’avantage d’efficacité», notamment en changeant tous les responsables administratifs et les coordinateurs régionaux soupçonnés d’être incompétents ou partiaux.

Nida Tounès demande, par ailleurs, à ce que les délibérations de l’ISIE soient publiées dans le Journal officiel de la République tunisienne (JORT), comme l’exige loi n°23.

Notons, que fin mai 2014, le président de l’ISIE, Chafik Sarsar, avait déclaré à l’Agence France Presse, que l’Instance est «en grande partie prête» à organiser les élections.
Par ailleurs, l’inscription des électeurs commencera le 23 juin courant.Communique Nida - 11 juin 2014

Commentaires: