Tunis n’a pas l’intention de négocier un échange avec les ravisseurs libyens, selon Al-Arabiya

Dans l’affaire des Tunisiens kidnappés par des milices libyennes à tripoli, le ministre des Affaires étrangères Mongi Hamdi, aurait déclaré à Al Arabiya News que la Tunisie n’avait nullement l’intention de négocier un échange avec les ravisseurs qui ont enlevé Laâroussi Gontassi, conseiller de l’ambassade de Tunisie à Tripoli et Mohamed Ben Cheikh, secrétaire de l’ambassadeur de Tunisie.

An exterior view of the Tunisian embassy is seen in Tripoli
Une vue de l’ambassade de Tunisie à Tripoli (crédit photo / Reuters)

Selon le ministre, dont les propos sont rapportés, «il n’est pas question de se plier aux exigences des milices libyennes qui demandent la libération de jihadistes détenus par les autorités tunisiennes».

Hier, le ministre des Affaires étrangères avait annoncé avoir identifié les kidnappeurs du diplomate Laâroussi Gontassi et du secrétaire Mohamed Ben Cheikh. Ils appartiendraient à la famille de terroristes libyens arrêtés en Tunisie pour leur implication dans une opération terroriste à Rouhia (gouvernorat de Siliana), et condamnés à de lourdes peines de prison.

Les ravisseurs réclament, en contrepartie de la libération des deux Tunisiens, la remise en liberté de ces terroristes.

Commentaires: