Le masque de Gorgone, pièce à conviction dans un procès contre Sakhr Materi, rendu à l’Algérie

masque de Gorgone (photo - babeddart)Découvert en janvier 2011 à l’intérieur de la maison de Sakhr Materi, gendre de l’ancien président Ben Ali, le masque de Gorgone sera remis lundi prochain aux autorités algériennes.

A cet effet, l’Agence Algérie Presse Service (APS) a indiqué que la ministre algérienne de la Culture, Khalida Toumi, se rendra, à Tunis, le 6 avril, à l’invitation du ministre de la Culture, Mourad Sakli, pour réceptionner le masque, lors d’une cérémonie officielle, qui sera tenue le lendemain.

L’agence de presse algérienne a rappelé, aussi, que le gouvernement tunisien s’était engagé, le 8 février 2014, à remettre cette pièce archéologique à l’Etat algérien.

D’un poids de 320 kg et fabriqué en marbre blanc, le masque de Gorgone est une pièce archéologique rare qui a été découverte en 1930, par l’archéologie français Choupaut, dans le site antique d’Hippone (Annaba), où il «ornait la façade d’une fontaine publique et faisait office d’exutoire d’une conduite d’adduction d’eau dans la ville d’Annaba», a précisé la dépêche de l’APS.

Il fut volé en 1996, et n’a été retrouvé qu’en 2011, dans la maison de Sakhr Materi, à Hammamet, au côté d’une centaine d’autres pièces archéologiques.

Le masque servait, d’ailleurs, de pièce à conviction dans le procès intenté contre Materi pour trafic de pièces archéologiques, et à l’issue duquel, il fut condamné, en janvier 2012, à cinq ans et demi de prison ferme.

Commentaires: