Egypte : 10 soldats tués et 35 blessés dans un attentat à la voiture piégée

Des soldats egyptiens en patrouille à la frontiere entre lEgypte et les Territoires palestiniens (photo AFP)Au lendemain d’affrontements entre manifestants pro et anti-militaires sur la place Tahrir au Caire où une personne est morte et 16 autres ont été blessées hier soir, au moins dix soldats ont été tués et 35 autres blessés, ce matin dans un attentat à la voiture piégée visant un convoi militaire dans le Sinaï égyptien, rapporte l’AFP.

L’attentat a eu lieu près de la ville d’Al-Arish, capitale régionale du Nord-Sinaï, péninsule proche d’Israël et de la bande de Gaza où les attaques contre les forces de l’ordre se sont multipliées depuis la destitution début juillet du président islamiste Mohamed Morsi par l’armée.
Ces attaques se multiplient depuis la destitution de Mohamed Morsi et les groupes islamistes sont accusés par le gouvernement intérimaire mis en place par l’armée d’en être les auteurs.

Hier, dans ce qui est considéré comme les premiers heurts violents n’impliquant pas des islamistes depuis que l’armée a destitué et arrêté Mohamed Morsi, des affrontements entre manifestants pro et anti-militaires sur la place Tahrir ont causé la mort d’une personne et 16 autres ont été blessées.

Des centaines de manifestants, à l’appel de mouvements laïques, étaient venus commémorer le 19 novembre 2011, premier jour d’une semaine sanglante durant laquelle une quarantaine de manifestants, hostiles au pouvoir intérimaire de l’armée après la chute de Hosni Moubarak, avaient été tués par les forces de l’ordre aux abords de la place Tahrir en plein centre de la capitale. Ils répondaient à l’appel de mouvements de la jeunesse, piliers de la révolte populaire ayant abouti à la chute de Hosni Moubarak fin 2011.

Commentaires: