Yadh Ben Achour, architecte juridique de la sortie de crise… Mais les...

Yadh Ben Achour, architecte juridique de la sortie de crise… Mais les bâtons dans les roues ne manquent pas…

Par -

Iyadh Ben Achour (photo - l'express.fr)Légitime, s’il en est un, c’est bien lui ! Yadh Ben Achour déploie un travail inlassable pour aider les politiques à trouver une sortie de crise. Consulté aussi bien par Jebali que par Marzouki, l’ancien président de la première des instances de transition révolutionnaire accomplit un travail discret mais d’une grande efficacité.
Ainsi, il semble bien que c’est l’apport de ce juriste qui a fourni à Jebali la caution juridique pour procéder au remaniement en cours selon la procédure choisie. En effet, les textes de la loi organisant les pouvoirs publics manquant de clarté, c’est l’interprétation avancée par Ben Achour qui a été choisie.

Selon lui, dans l’intérêt général, le recours à l’ANC pour le remaniement vers un gouvernement Jebali II peut juridiquement se passer du passage devant les députés. C’est en tous cas cette démarche qui a été choisie.

En effet, selon l’analyse de Ben Achour, un remaniement volontariste doit être considéré comme un ajustement technique. Des lors, il ne nécessiterait pas un vote de l’ANC qui, par contre serait une obligation en cas de démission du gouvernement ou d’une motion de censure.

Cette interprétation prévaut actuellement. Toutefois, Ennahdha s y oppose frontalement alors que le CPR, tout en retirant ses ministres du gouvernement Jebali, joue sur tous les tableaux en s’alignant sur Ennahdha tout en attendant de voir la direction du vent.

Il demeure que la démission en bloc des ministres CPR qui devrait intervenir ce jour, risque d’handicaper la démarche de Jebali et permettre aux ultras d’Ennahdha d’affirmer qu’il y a bien eu démission du gouvernement et que l’interprétation de Ben Achour en deviendrait caduque.

Chacun jouant son va-tout politique, les journées qui viennent risquent d’être bien chaudes malgré le froid hivernal. Qui l’emportera de la sagesse de Jebali qui tient un discours de raison, de l’exigence d’Ennahdha de préserver le statuquo, de l’attitude du CPR qui s’annonce sur le mode girouette ?

Commentaires: