La librairie Mille Feuilles «menacée» si elle ne retire pas un livre de sa vitrine

Ce matin, la librairie Espace d’Art Mille Feuilles, à la Marsa, a annoncé sur sa page Facebook que quelqu’un est venu lui donner l’ordre de retirer de sa vitrine le livre « Femmes au bain ».

Contacté à ce sujet, Lotfi El Hafi, responsable de l’Espace d’Art Mille Feuilles, nous raconte qu’hier soir, vers 19:30, un homme s’est présenté à la librairie pour lui demander de retirer le livre de la vitrine, sous peine de se voir causer des problèmes.

Questionné, par le responsable de la Librairie, sur son identité, notre inconnu s’est avéré être diplômé en mathématiques et a pointé qu’un groupe de la région du Kram l’a envoyé pour prévenir le libraire. Pour Lotfi El Hafi, le message est clair : s’il ne retire pas le livre, ils vont venir… lui « casser la vitrine ». E.H. Lotfi nous explique que ce livre, qui se vend depuis 6 ans, contient une représentation du corps humain, plus exactement féminin, que l’on retrouve dans l’art gréco-romain.

L’Espace d’Art Mille Feuilles n’a pas retiré le livre de sa vitrine. Suite à cet incident, il a reçu plusieurs messages de soutien, et certains se sont même arrêtés pour acheter le livre.

Cette « affaire », peut être initiée uniquement par un homme complexé de voir une représentation artistique d’un corps humain, comme elle peut émaner, sérieusement, d’un groupe inconnu ouvrant pour la censure.

Il convient de rappeler qu’en fin d’année 2011, les hebdomadaires français ‘Le Point’ et ‘L’Express’ n’avaient pas été diffusés en Tunisie. La Société tunisienne de presse (Sotupresse) avait précisé qu’elle n’avait pas reçu d’ordre de censure et avait annoncé dans un communiqué « qu’elle n’a pas réceptionné ces numéros. Et par respect aux valeurs sacrées de l’islam et du peuple tunisien, la Sotupresse n’aurait pas distribué les deux numéros en question, parce qu’il y a atteinte inacceptable à la religion musulmane». Toutefois, le mystère perdure sur la façon avec laquelle ces numéros se sont volatilisés, car ils ont bien été mis dans l’avion en direction de la Tunisie, selon leurs éditeurs.

Mise à jour (25 janvier 2012 @ 12h) : Librairie Espace d’Art Mille Feuilles : deuxième menace en 36 h !

Commentaires: