Ben Ali espère que la Tunisie « surmontera le chaos et l’obscurité »

Après la bonne blague de Ben Ali au sujet du lot de « cadeaux » d’armes retrouvées dans le palais de Carthage, information ô combien capitale, annoncée vendredi dernier par son avocat français Me Jean-Yves Leborgne, aujourd’hui, c’est au tour de son autre avocat, le libanais Me Akram Azouri , de nous sortir une autre perle du président déchu.

En effet, Me Akram Azouri a indiqué, ce matin, dans un communiqué à l’agence AFP, que Zine El Abidine Ben Ali « conteste vigoureusement » toutes les accusations portées contre lui et qu’il espère que son pays « surmontera le chaos et l’obscurité ».

C’est demain, lundi 20 juin, que débutera le jugement par contumace du président déchu Ben Ali et ses proches répondant aux 93 chefs d’accusation, dont 27 relevant du tribunal militaire.

Suite à une demande du président du tribunal de première instance de Tunis, deux avocats tunisiens ont été commis d’office pour la défense de Ben Ali et de sa conjointe. Après tirage au sort, l’Ordre National des Avocats a désigné le secrétaire général de l’Ordre, Maître Mohamed Rached Fray, et Maître Abdesattar Massaoudi.

Une affaire gênante, même si la loi les y oblige, pour les avocats tunisiens qui préféreraient s’abstenir de défendre le couple de fuyards. Me Mohamed Rached Fray a d’ailleurs exprimé son refus, hier sur les ondes de Mosaique Fm, de plaider pour Ben Ali dans le procès de demain.

Commentaires: