Kais Saied dément toute intention de dissoudre les partis politiques

Le président de la République, Kais Saied, s’est rendu, dans la soirée du lundi 25 juillet 2022, à l’avenue Habib Bourguiba, à l’issue de l’annonce des résultats préliminaires du référendum.

A cette occasion, il a indiqué, dans une déclaration accordée à Mosaique fm, « qu’il n’y a pas moyen de revenir en arrière et que le président de la République détient désormais sa légitimité uniquement du peuple ».

« Aujourd’hui, on ne peut plus faire marche arrière et on ne peut en aucun cas se passer des droits des femmes ou laisser tomber le droit à l’éducation et à la santé », a-t-il dit.

En ce qui concerne les partis politiques, le chef de l’État a estimé que « le rôle de ces derniers est de plus en plus limité, même en Europe. « Les partis politiques existent en vertu de la Constitution, je ne vais pas les dissoudre », a-t-il lancé.

En mai dernier, Ahmed Nejib Chebbi, l’initiateur du Front de salut national, affirmait que « le président de la République Kais Saied se prépare à dissoudre les partis politiques ». Selon lui, « le pouvoir s’oriente vers la dissolution des partis politiques et à la mise sous résidence surveillée de leurs dirigeants ».

Commentaires: