Tunisair : Revenus en hausse… services en berne !

Après deux années de Covid, Tunisair reprend son souffle et retrouve ses équilibres financiers, boostés notamment par une hausse des revenus. Mais le transporteur national fait toujours face à des critiques compte tenu des services assurés.

Les revenus de la compagnie nationale ont, en effet, augmenté de 175%, durant le premier semestre 2022, à 512 millions de dinars (MD), avec une stabilité de la recette moyenne et de la part de marché, c’est ce qui ressort des états financiers de la compagnie, publiés lundi sur le site de la Bourse de Tunis.

Une bonne nouvelle pour la Gazelle, en dépit d’une situation marquée par une perturbation des vols et une nette détérioration des services qui a coïncidé avec le retour des Tunisiens résidents à l’étranger.

D’après ces états, le second trimestre 2022 a connu une reprise de l’activité avec une amélioration de l’offre par rapport à la même période de 2021, à ce titre le nombre de siège offert a évolué de 142%. Mais en dépit de cette nette amélioration des revenus de la compagnie, Tunisair est toujours au cœur des critiques surtout au sujet des annulation et des perturbations des vols.

La compagnie explique ce constat par le manque d’appareils en service à cause de la difficile maintenance de la flotte provoquée par l’absence des pièces de rechange à l’échelle internationale.

Même si Tunisair fait état d’un retour à la normale, jusqu’à aujourd’hui des retards au niveau des vols sont accusés.

Rappelons que le Président de la République, Kaïs Saïed, en recevant, samedi 2 juillet, au Palais de Carthage, le ministre du Transport, Rabie Al Majidi, a qualifié la situation des Tunisiens bloqués à l’étranger « d’inacceptable ».

Il a appelé à trouver des solutions immédiates pour faire en sorte que les Tunisiens ou toutes les personnes qui désirent visiter le pays ne soient pas mises dans cette situation de blocage.

Le chef de l’Etat a également, mis l’accent sur la nécessité d’accélérer l’exécution des plans programmés depuis de nombreuses années et qui n’ont pas été concrétisés à ce jour.

Commentaires: