Merci Championne !

Elle nous aura fait rêver pendant deux semaines, mais il lui aura manqué ce brin de chance pour être sacrée reine de Wimbledon. Ons Jabeur a échoué dans les derniers mètres mais peut être fière de son parcours…

Ons Jabeur, tête de série n°3 et numéro 2 mondiale (jusqu’à hier), était la favorite logique de la finale de Wimbledon avec son nouveau statut de première femme tunisienne, arabe et africaine à atteindre une finale du Grand Chelem. Un statut qui a peut-être été trop lourd à porter !

Face à la Kazakhe Elena Rybakina (23ème mondiale), elle avait pourtant d’énormes atouts : la technique, l’expérience, l’ambition et également la confiance d’une joueuse qui n’a pas perdu un match sur cette surface en 12 mois.

Ons Jabeur a dû s’avouer vaincue face à une adversaire beaucoup plus puissante et habile qu’elle. Une défaite en trois sets (6-3, 2-6, 2-6) qu’elle aurait pu transformer en victoire.

Pourtant, notre championne avait bien entamé son match en remportant le premier set montrant un jeu de haut niveau. Tout lui réussissait face à une adversaire dépassée, submergée voire étouffée.

Dans ce premier set, Ons Jabeur a impressionné tant par sa technique que par son jeu d’attaque. Dans le camp opposé, Elena Rybakina ne savait plus à quoi s’en tenir.

Fébrile en défense, maladroite en attaque, Elena Rybakina a semblée perdue tout au long du premier set. Ses atouts – son service et son coup droit – lui ont fait défaut. Car Rybakina était, de loin, la joueuse la plus puissante qu’Ons Jabeur a affrontée de tout le tournoi.

Ons Jabeur s’écroule !

La machine Ons Jabeur était lancée après le premier set remporté. Et alors qu’on s’attendait à ce que la Tunisienne enfonce le clou c’est la Kazakhe qui s’est montrée plus entreprenante.

Dans le même temps, une pâle copie d’Ons Jabeur tentait de s’interposer à Elena Rybakina. Multipliant les fautes directes et tombant parfois dans la facilité, Ons Jabeur a laissé le deuxième set à son adversaire, nettement plus déterminée.

Dans le décisif troisième set, on s’attendait à une réaction de la Tunisienne, mais Ons Jabeur, de plus en plus agacée a raté tout ce qu’elle a tentée. Elle a été confuse en attaque et dépassée en défense face à une adversaire aux services surpuissants et aux revers implacables.

Dans ce dernier set, la Tunisienne a bien eu un soupçon d’espoir en revenant à 2-3, mais elle a aussitôt été « larguée » de nouveau pour s’incliner 2-6.

Wimbledon, nouveau départ !

Depuis quatre ans, Ons Jabeur établit des records pour son pays et sa région comme ses 22 victoires lors de ses 25 derniers matches. Avant Ons Jabeur, rappelons que la seule Tunisienne à avoir atteint le Top 100 du classement WTA était Selima Sfar, qui a culminé à la 75e place en juillet 2001.

Rappelons aussi qu’Ons Jabeur est devenue la première joueuse de son pays à atteindre une finale WTA à Moscou 2018 ; à jouer un quart de finale du Grand Chelem à l’Open d’Australie 2020 et à percer le top 50 un mois plus tard ; à remporter un titre WTA à Birmingham 2021, ouvrant la voie à un début dans le Top 10 en octobre de l’année dernière.

Cette saison a commencé sur une note négative pour Ons Jabeur lorsqu’elle a été forcée de se retirer de l’Open d’Australie en raison d’une blessure au dos. Mais depuis son retour en février, elle n’a cessé de se renforcer avec cinq finales jouées et surtout deux titres, à Madrid sur terre battue et à Berlin sur gazon.

Ons Jabeur a également fait du chemin dans le classement WTA alors qu’en décembre 2020, elle pointait encore à la 31ème position. Classée au-delà de la 200ème place (251ème) en 2012, la Tunisienne a intégré le top 100 en 2017, le top 50 en 2020 et le top 10 en 2021…

« Je sais que j’ai ma place dans le top 10, c’est ce que j’essaie d’atteindre. (…) j’aimerais entrer dans le top 10 ou 15 avant de viser au-delà. Je veux être n°1 mondiale et gagner des Grands Chelems« .

Cette déclaration date du 25 décembre 2020, le jour où elle a signé un contrat de sponsoring avec Tunisie Telecom, qui n’a jamais cessé de soutenir notre championne.

 

Le meilleur reste à venir pour notre Championne qui a pour habitude de ne pas baisser les bras et surtout de savoir se relever après chaque défaite !

Le parcours d’Ons Jabeur

* Finale : Elena Rybakina – Ons Jabeur 3-6, 6-2, 6-2
* Demi-finale : Ons Jabeur – Tatjana Maria 6-2, 3-6, 6-1
* Quart de finale : Ons Jabeur – Marie Bouzkova 3-6, 6-1, 6-1
* 4e tour : Ons Jabeur – Elise Mertens 7-6, 6-4
* 3e tour : Ons Jabeur – Diane Parry 6-2, 6-3
* 2e tour : Ons Jabeur – Katarzyna Kawa 6-4, 6-0
* 1er tour : Ons Jabeur – Mirjam Bjorklund 6-1, 6-3

Commentaires: