Tunisie : Les structures judiciaires saisissent les organisations internationales

Première purge dans le corps de la magistrature décidée par Kais Saïed

Les structures judiciaires ont saisi les organisations et structures internationales concernées dont le Haut commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme, a annoncé le président de l’Association des Magistrats Tunisiens (AMT) Anas Hamadi.

Il a ajouté que les magistrats tunisiens continuent à soutenir les grévistes ciblés par la décision de révocation de 57 juges, en vertu d’un décret présidentiel n°516.

Hamadi qui s’exprimait en marge d’une rencontre à Tunisie sur les processus disciplinaires de la magistrature, a dit regretter l’absence de réaction de la part des institutions de l’Etat pour une sortie de crise.

L’AMT avait indiqué que deux autres magistrats ont rejoint la grève de la faim observée depuis le 22 juin dernier par deux de leurs collègues concernés par la révocation. Ils réclament la suppression du décret présidentiel 516.

Commentaires: