Tunisie : Najla Bouden appelle à réduire les recrutements

La Cheffe du gouvernement, Najla Bouden, a déclaré, lors d’une intervention, ce lundi 30 mai 2022, sur les ondes de Mosaïque Fm, qu’une circulaire vient d’être adressée aux ministres, aux présidents d’institutions et aux gouverneurs, concernant l’élaboration du projet de budget pour 2023, les appelant à la nécessité de maîtriser la masse salariale et sa rationalisation.

Elle a, dans ce cadre, fixé un ensemble de mesures urgentes à entreprendre afin de compresser la masse salariale qui a atteint en 2022 un niveau record de l’ordre de 15,6% du PNB, contre seulement 10% en 2010.

Ces mesures toucheront en premier lieu la limitation des recrutements à ceux indispensables et de nécessité absolue, avec une diminution progressive du nombre de diplômés des écoles de formation relevant des ministères de la Défense, de l’Intérieur et de la Justice, de même que l’obligation de maîtriser les augmentations salariales.

Najla Bouden a, d’autre part, appelé à la préparation d’un plan d’application des clauses de l’accord du 6 février 2021 entre le gouvernement et l’UGTT, en plus du recrutement de 600 agents dans le cadre du programme de régularisation de la deuxième tranche des ouvriers de chantier.

Alors que le taux de promotion régulière dans la fonction ne dépassera pas les 20%, cette circulaire gouvernementale insiste par ailleurs sur la non compensation des postes venant à être vacants tout en s’efforçant de couvrir les besoins indispensables par un réemploi adéquat des ressources humaines à la disposition.

De même que la maîtrise de l’attribution des heures supplémentaires qui pourront être compensées par un congé.

La même circulaire a appelé aussi à l’application du programme spécifique à la retraite anticipée, selon le texte du décret relatif à la Loi des finances 2022, tout en encourageant à bénéficier d’un congé pour la création d’une entreprise privée.

Commentaires: