Cannes 2022 – Palmarès du Jury de la FIPRESCI

FIPRESCI Cannes 2022
Cannes 2022 – Ahmed Shaky, président du jury FIPRESCI

 

Lors d’une cérémonie qui s’est tenue au Palais des Festivals et des Congrès de Cannes, le jury de la Fédération Internationale de la Presse Cinématographique (FIPRESCI), présidé par Ahmed Shawky (Égypte), entouré de Mariola Wiktor (Pologne), Nathalie Chifflet (France), Simone Sorana (Italie), Jihane Bougrine (Maroc), Emanuel Levy (États-Unis), Magali Van Reeth (France) et Bidhan Rebeiro (Bangladesh), a couronné trois films en compétition à cette 75ème édition du Festival de Cannes :

  • Meilleur film de la compétition officielle : Leila’s brothers (Les Frères de Leila) de Saeed Roustaee (Iran, 2022, 165 min).

Le Jury a choisi ce film « Pour la capacité du réalisateur à créer une histoire engageante, très dense d’idées culturelles, dessinant un microcosme de patriarcat dysfonctionnel et passant librement – et joyeusement – entre les tons. »

SYNOPSIS
Leila a dédié toute sa vie à ses parents et ses quatre frères. Très touchée par une crise économique sans précédent, la famille croule sous les dettes et se déchire au fur et à mesure de leurs désillusions personnelles. Afin de les sortir de cette situation, Leila élabore un plan : acheter une boutique pour lancer une affaire avec ses frères. Chacun y met toutes ses économies, mais il leur manque un dernier soutien financier. Au même moment et à la surprise de tous, leur père Esmail promet une importante somme d’argent à sa communauté afin d’en devenir le nouveau parrain, la plus haute distinction de la tradition persane. Peu à peu, les actions de chacun de ses membres entrainent la famille au bord de l’implosion, alors que la santé du patriarche se détériore.

FIPRESCI Cannes 2022
Cannes 2022 – Ahmed Shawky, président du jury FIPRESCI, Saeed Roustaee, réalisateur du film Leila’s brother et Nathalie Chifflet.
  • Meilleur film de la section Un certain Regard : The Blue Caftan (Le bleu du caftan) de Maryam Touzani (Maroc/France/Danemark/Belgique, 2022, 118 min).

« C’est une récompense pour le courage. La réalisatrice a eu le courage de poser son regard sur l’homosexualité cachée d’un homme marié au Maroc. A travers son travail, elle sait nous montrer le monde et la triste réalité d’une nation qu’elle aime par-dessus tout. »

Le bleu du Caftan explore avec sensibilité le drame d’un homme marié qui a étouffé son homosexualité tout en prenant une position audacieuse contre l’homophobie au Maroc. « Au Maroc, l’homosexualité est illégale et je n’ai pas de mots pour décrire ce que je ressens. En tant qu’être humain, c’est quelque chose que je ne peux pas accepter », a déclaré la réalisatrice Maryam Touzani.

SYNOPSIS
Halim est marié depuis longtemps à Mina, avec qui il tient un magasin traditionnel de caftans dans la médina de Salé, au Maroc. Le couple vit depuis toujours avec le secret d’Halim, son homosexualité qu’il a appris à taire. La maladie de Mina et l’arrivée d’un jeune apprenti vont bouleverser cet équilibre. Unis dans leur amour, chacun va aider l’autre à affronter ses peurs.

FIPRESCI CANNES 2022
La réalisatrice marocaine Maryam Touzani, et les membres du jury FIPRESCI
  • Meilleur film des sections parallèles (La Quinzaine des réalisateurs et La Semaine de la Critique) : Dalva d’Emmanuelle Nicot (Belgique, France, 2022, 80 min).

Dalva, sélectionné à La Semaine de la Critique, un drame sur une fille de 12 ans qui grandit en famille d’accueil, a retenu l’attention du jury pour sa « narration bien ficelée du retour à la vie normale d’une adolescente contre l’inceste et la pédophilie, d’une manière douce et subtile. »

SYNOPSIS
Dalva a 12 ans mais s’habille, se maquille et se vit comme une femme. Un soir, elle est brusquement retirée du domicile paternel. D’abord révoltée et dans l’incompréhension totale, elle va faire la connaissance de Jayden, un éducateur, et de Samia, une adolescente au fort caractère. Une nouvelle vie semble alors s’offrir à Dalva, celle d’une jeune fille de son âge.

Commentaires: