Leila Chikhaoui à Sfax : « Les déchets, une source de richesse »

Une large consultation régionale sera lancée cette semaine à Sfax avec la participation de toutes les parties prenantes, concernant les problèmes environnementaux dans la région, a déclaré lundi 23 mai, à Tunis, la ministre de l’Environnement, Leila Chikhaoui.

S’adressant aux journalistes, à l’issue d’une rencontre organisée au siège du ministère, Chikhaoui a ajouté que les propositions élaborées sur la base de cette consultation seront débattues et validées lundi prochain.

« Les solutions ont été identifiées depuis longtemps, dont le tri primaire, le compostage …, mais nous avons voulu unifier les points de vue et faire de sorte que le gouvernorat de Sfax soit l’acteur principal dans l’élaboration de ce plan environnemental, avec l’appui des différents départements gouvernementaux et les composantes de la société civile « , a-t-elle noté.

Et d’enchainer « les moyens financiers nécessaires et les technologies à mobiliser sont disponibles. Il suffit juste de travailler de concert et de coordonner les tâches, pour avancer et mettre en exécution le plan environnemental adéquat pour la région ».

Concernant la crise des déchets dans la région de Sfax, Chikhaoui a affirmé qu’il faut considérer les déchets comme une source de richesse et non pas un problème.

« Les déchets servent à créer de l’énergie durable (gaz, électricité…), et pourraient être la source de nouveaux projets créateurs d’emplois », a-t-elle encore lancé.

Pour mémoire, la ville de Sfax, dans l’est de la Tunisie, a été, depuis l’année dernière (juin 2021) le théatre d’un drame écologique et d’une crise de déchets causée par la fermeture imprévue de la principale décharge contrôlée d’Aguereb, située à une vingtaine de kilomètres de la ville.

Les autorités environnementales cherchent depuis des mois, à trouver les solutions appropriées et surtout acceptées par les habitants de la région, à une situation bloquée qui fait perdurer une crise de propreté et d’hygiène de vie.

A Sfax, la crise des déchets ne prend pas fin. Depuis la fin du mois de septembre dernier, plusieurs quartiers de Sfax croulent sous les déchets, alors que les autorités peinent à trouver une solution radicale à ce dilemme.

Face à ce constat, la société civile a décidé de se mobiliser. Ces derniers jours, plusieurs associations et composantes de la société civile ont appelé à des manifestations massives pour mettre fin à ce qu’elles appellent une injustice sociale.

Commentaires: