Tunisie : Sondages, l’insolente domination de Kais Saied

Kais Saied toujours aussi populaire | CP : AA

Le président de la République Kais Saied et le parti destourien libre (PDL) continuent encore et toujours de dominer les sondages d’opinion. Un nouveau sondage de Sigma Conseil, dont les résultats ont été publiés ce mardi 17 mai 2022, renforce cette tendance.

Selon ce baromètre politique, le Chef de l’Etat Kais Saied sortirait vainqueur dès le premier tour de l’élection présidentielle avec 62,2% d’intentions de vote, loin devant Abir Moussi, de 55 points.

La présidente du Parti destourien libre (PDL) est deuxième avec 9,8% des intentions de vote, suivie de Safi Saïd (7,2%), Moncef Marzouki (4,6%) et Abdeltif Mekki (4,5%).

Le baromètre politique de Sigma Conseil, publié le 27 avril créditait le Chef de l’Etat de 84,2% d’intentions de vote, très loin devant Abir Moussi, deuxième avec 5,2% des voix.

Le PDL toujours en tête

Concernant les élections législatives, le PDL reste en tête, dominant largement les sondages avec 29,9% d’intentions de vote. Dans ce baromètre, Sigma crédite le parti « fantôme » de Kais Saied (celui-ci n’existant pas) de 26,2%.

Dans ce sondage qui garde les mêmes écarts entre « adversaires » politiques, Ennahdha arrivant en troisième position (8,7%) devant le Mouvement Al Chaâb (4,9%) et le Courant démocrate (3,8%).

Autre détail de taille, celui qui est relatif au taux d’abstention. Celui-ci est passé de 30 à 15% par rapport au mois d’avril.

Kais Saied toujours aussi populaire

Malgré les critiques fusant de partout, le président de la République Kais Saied reste ainsi largement soutenu par les Tunisiens si l’on se réfère aux résultats de ce nouveau sondage publié par Sigma Conseil / Le Maghreb.

Avec une cote de popularité toujours aussi élevée si l’on en croit ses 64% d’opinions favorables, Kais Saied fait preuve d’une insolente domination sur les sondages.

Quant à Rached Ghannouchi, président d’Ennahdha et principal adversaire de Kais Saied, il arrive en tête des personnes auxquelles les Tunisiens ne font pas ou peu confiance.

Commentaires: