Les étudiants de retour d’Ukraine veulent rejoindre les universités tunisiennes

Le nombre d’étudiants tunisiens ne dépasse pas 947, dont la plupart sont des étudiants en médecine

Les parents d’étudiants tunisiens de retour d’Ukraine ont appelé à l’inscription de leurs enfants dans les universités tunisiennes.

Mohamed Harabi, un des parents concernés, a déclaré ce lundi 18 avril 2022 en marge d’une conférence de presse, que le nombre d’étudiants tunisiens ne dépasse pas 947, dont la plupart sont des étudiants en médecine. « L’État dispose de 6 facultés de médecine et est capable de les y intégrer. », insiste-il.

Et de citer l’exemple de l’Egypte qui a intégré les étudiants de retour d’Ukraine bien que leur nombre soit de 4000.

Au micro de Shems fm, il a estimé que la solution à la réintégration dans les pays voisins européens n’est pas possible maintenant, d’autant plus que tous les étudiants ukrainiens auront recours à cette solution, en plus du coût élevé de ces universités par rapport à l’Ukraine.

Plateforme dédiée aux étudiants tunisiens d’Ukraine

Le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a annoncé la création d’une plateforme de suivi de la situation des étudiants tunisiens étudiant en Ukraine (https://mesrs.rnu.tn/etudiants-ukraine/).

Dans un communiqué, le ministère a appelé les étudiants tunisiens concernés à enregistrer avec précision leurs données sur cette plateforme, avant fin avril 2022.

Il a confirmé qu’il suivait la situation des étudiants tunisiens dans les universités ukrainiennes, à travers la coordination et la coopération avec la cellule de crise du ministère des Affaires étrangères, que ce soit en étudiant à distance ou en assurant les conditions appropriées pour leur retour en Ukraine à la fin de la guerre.

Quant aux étudiants ayant terminé leurs études et n’ayant pas encore obtenu leurs diplômes, l’ambassadeur d’Ukraine a promis d’intervenir auprès des structures compétentes de son pays pour trouver la formule appropriée de leur remise.

Le communiqué indique que le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Moncef Boukather, a eu un entretien téléphonique avec son homologue roumain, sur la situation des étudiants tunisiens et la possibilité de leur inscription dans les universités de son pays.

Dans ce contexte, le ministère roumain chargé de l’enseignement supérieur a pris une décision stipulant que les étudiants tunisiens qui étudient dans les universités ukrainiennes peuvent poursuivre leurs études dans les universités roumaines selon des normes spécifiques, à condition que l’étudiant soumette sa candidature directement à l’université où il souhaite poursuivre ses études.

Le ministère russe des sciences et de l’enseignement supérieur a également l’intention de permettre aux étudiants étrangers qui ne peuvent poursuivre leurs études universitaires en Ukraine de poursuivre leurs études dans les universités russes, selon ce qui a été annoncé par le ministère de l’enseignement supérieur.

Commentaires: