Tunisie : Gilles Kepel, envoyé spécial de Macron, reçu à la Kasbah

La rencontre a porté sur le renforcement de la coopération bilatérale dans le domaine de la protection des jeunes contre l’extrémisme violent. CP : Présidence du gouvernement

La Cheffe du gouvernement Najla Bouden Romdhan a reçu, dans la soirée de lundi 11 avril 2022, Gilles Kepel, envoyé spécial du président français, universitaire spécialiste en sciences politiques et affaires du monde arabe et islamique et directeur de la Chaire Moyen et Méditerranée à l’Institut d’études politiques de Paris.

Selon un communiqué publié ce mardi 12 avril 2022 par la Kasbah, la rencontre, qui s’est déroulée en présence de l’Ambassadeur de France en Tunisie André Parant, a porté sur le renforcement de la coopération bilatérale dans le domaine de la protection des jeunes contre l’extrémisme violent.

La cheffe du gouvernement a souligné le rôle de l’Etat dans la réduction des disparités régionales et sociales en consacrant des réformes structurelles aux institutions et établissements et en développant le système éducatif et universitaire, d’une part, et l’importance d’encadrer et de former les jeunes pour faciliter leur intégration dans la vie professionnelle afin de les protéger des dangers de l’extrémisme et de la migration irrégulière, d’autre part.

Pour sa part, l’envoyé spécial du président français a indiqué qu’il était chargé depuis janvier de préparer un rapport sur l’impact des changements dans le bassin sud et est de la Méditerranée, ainsi que dans la région sahélo-saharienne sur la société française, notamment par rapport à la religion islamique en France.

Et de souligner l’importance de l’échange d’expériences et de visions entre les pays des deux rives de la Méditerranée, en particulier la Tunisie, la France et l’Italie, pour découvrir les causes de l’extrémisme violent dans nos sociétés et les moyens d’y remédier.

Commentaires: