Abir Moussi à Kais Saied : « Qui es-tu pour modifier la Constitution ?! »

La présidente du Parti destourien Libre (PDL), Abir Moussi, a annoncé l’organisation d’une conférence de presse, demain mardi 12 avril 2022, pour lancer une série de protestations.

« Qui es-tu pour changer la constitution ? », s’est adressée l’invitée de Shems fm, ce lundi 11 avril 2022, au Président de la République.

Moussi a estimé que le chef de l’Etat n’a pas le droit de changer la constitution face à une situation exceptionnelle, soulignant la nécessité de mener les réformes économiques et sociales nécessaires avant de passer par un changement politique.

Malgré son rejet de la constitution de 2014, Moussi a souligné que ses dispositions doivent être respectées jusqu’à ce qu’elle soit révisée ou modifiée dans les cadres légaux, et après des élections législatives qui produisent un parlement qui entreprend cette tâche.

Pour elle, l’État tunisien est actuellement gouverné en dehors des cadres juridiques..

Et d’estimer que le conflit de légitimité entre la Présidence de la République et celle du Parlement est toujours à son comble, surtout après les déclarations d’un certain nombre de députés sur la poursuite de la tenue de plénières et de réunions à distance malgré la dissolution de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP).

Notons que selon le baromètre politique du mois de mars élaboré par Emrohd Consulting, le Parti destourien libre sortirait vainqueur des élections législatives avec 34% des intentions de vote. Il est suivi du parti de Kais Saied qui n’existe pas avec 25% des voix et d’Ennahdha (16%).

S’agissant des élections présidentielles, Kais Saied serait élu dès le premier tour des élections avec 76% des voix, alors que Abir Moussi occupe la deuxième place avec seulement 8% des voix.

Commentaires: