Bouderbala dénonce l’ingérence US dans les affaires tunisiennes

Ibrahim Bouderbala, bâtonnier des avocats

Le bâtonnier, Ibrahim Bouderbala est revenu ce mardi 29 mars 2022, sur la situation générale dans le pays, à la lumière des derniers évènements politiques.

S’exprimant sur les ondes de Shems FM, il a estimé que le dernier appel à tenir deux plénières à l’Assemblée des représentants du peuple gelée ne sert, en aucun cas, les intérêts du pays, mettant en garde contre le glissement dans une situation encore plus conflictuelle.

« J’appelle les Tunisiens à prendre connaissance de la gravité de la situation et la nécessité de travailler davantage pour sortir de cette crise économique et sociale », a-t-il encore dit.

D’autre part, il a dénoncé ce qu’il a appelé une ingérence des Etats-Unis dans les affaires tunisiennes, rappelant que ce pays se voit comme « responsable des destins des autres peuples ».

Et de dénoncer les déclarations de Uzra Zeya, sous-secrétaire d’Etat US à la sécurité civile, à la démocratie et aux droits de l’homme, qui était récemment en visite en Tunisie. 

Dans ce contexte, le bâtonnier a mis en garde contre l’ingérence étrangère en Tunisie et ses répercussions sur l’unité du pays.

Défiant le président de la République, Kais Saied, le Parlement gelé va, bel et bien, tenir non pas une mais deux séances plénières cette semaine.

Plusieurs députés ont appelé à la tenue d’une séance plénière pour débattre d’une alternative constitutionnelle mettant fin aux mesures d’exception prises par le Chef de l’Etat le 25 juillet 2021.

Une réunion du bureau de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a été tenue lundi 28 mars 2022. En marge de cette réunion, il a été décidé de tenir deux séances plénières, la première, mercredi 30 mars et la deuxième samedi 2 avril, a annoncé l’assesseur du président du Parlement chargé de la communication, Maher Medhioub.

Commentaires: