Vers un taux d’inflation à deux chiffres en Tunisie ?

Une hausse de l’inflation attendue en Tunisie

Walid Belhaj Amor, vice-président de l’Institut arabe des chefs d’entreprise (IACE), estime que la hausse des prix au niveau mondial va entraîner une hausse de l’inflation, une baisse de la consommation et une baisse des taux de croissance en Europe et dans l’ensemble de la zone euro.

L’invité d’Express fm a noté, hier mardi 15 mars 2022, que cette zone a enregistré des taux d’inflation équivalents à 5,8% au cours du mois de février 2022, avec une nouvelle hausse attendue. Cette dernière aura un impact sur l’économie nationale, les institutions tunisiennes exportant vers l’Europe et le rythme d’exportation.

Il a souligné que tous ces indicateurs peuvent avoir des répercussions sur les taux d’inflation en Tunisie, qui pourraient atteindre les deux chiffres de l’ordre de 10 à 12%, en plus d’une baisse des taux de croissance à 1 ou 1,2%, pour l’année 2022.

Belhaj Amor a déclaré qu’à la lumière de la poursuite du schéma actuel de hausse des prix des céréales et du carburant, la vision n’est pas claire quant aux modalités de financement des besoins de l’État, des citoyens et des institutions en matières premières.

Par ailleurs le responsable a critiqué l’attitude du gouvernement face à cette situation alarmante, indiquant que les autorités n’étaient pas claires avec les citoyens, et n’ont pas défini de stratégie pour faire face aux répercussions de cette guerre sur l’économie et les finances publiques tunisiennes.

Sauf que le gouvernement a enfin réagi ! A en croire Samir Saied, ministre de l’Economie et de la Planification, une cellule de crise a été mise en place pour suivre les effets de la guerre russo-ukrainienne sur les finances publiques.

Aussi, une conférence de presse se tiendra prochainement pour annoncer les mesures prises dans le contexte de cette guerre, qui ont des répercussions sur l’économie de la plupart des pays.

Commentaires: