Anas Hmaidi qualifie d’illégitime le conseil provisoire de la Magistrature

Le président de l’Association des Magistrats tunisiens (AMT), Anas Hmaidi a dénoncé, hier samedi 12 mars les tentatives de l’Exécutif de mettre la main sur la Justice après la dissolution du Conseil Supérieur de la Magistrature et l’installation d’une instance provisoire qu’il qualifie d’illégitime.

Dans une déclaration à la TAP, en marge de la réunion du conseil national de l’association, Hmaidi a critiqué la résignation des magistrats qui composent le conseil provisoire de la magistrature et leur subordination à la volonté du président de la République.

Ce nouveau conseil est, selon Hmaidi entièrement soumis au pouvoir exécutif au niveau de sa composition, ses décisions et tous ses travaux, ce qui constitue un grand repli qui contredit toutes les garanties prévues par la Constitution de 2014 ainsi que tous les standards internationaux sur l’indépendance de la Justice.

La réunion du conseil national de l’AMT se focalisera sur l’évaluation des mouvements de protestation observés par ce corps et décidera des actions à entreprendre à l’avenir et la conduite à tenir face à cette situation sans précédent dans l’histoire de la justice et de l’Etat tunisiens.

Commentaires: