Spéculation : Un groupement de pâtes victime de dommages collatéraux ?

Les syndicats de base du groupement Couscous Diary et Sbiga pour la production de la pâte alimentaire et du couscous relevant de l’Union générale tunisienne du travail ont fermement condamné, vendredi,  » l’assaut effectué par des agents de sécurité au niveau du groupement dans le cadre de la lutte contre le monopole à Sfax « , rappelant que les produits stockés dans l’entrepôt sont destinés à être triés pour vérifier leur conformité à la qualité.

Les syndicats ont considéré, dans un communiqué, que « l’assaut n’a rien à voir avec le monopole », indiquant que l’établissement possède tous les certificats de qualité internationaux et ne peut pas retourner ces produits pour la vente et l’exploitation.

En effet,  » ces produits doivent être détruits par le processus de l’usine afin qu’ils ne soient plus consommés sur le marché « , lit-on dans le texte du communiqué.

Les syndicats ont tenu les autorités concernées responsables de résoudre le problème de la décharge à Sfax, où l’établissement avait l’habitude de détruire les produits non conformes à la qualité.

Le président de la République, Kais Saied a annoncé, hier jeudi, que  » l’opération d’assainissement du pays contre les spéculateurs  » a bien démarré, ajoutant qu’un décret présidentiel dans ce sens sera soumis au prochain conseil ministériel.

Recevant la cheffe du gouvernement, Najla Bouden, le président a souligné que cette opération n’est pas une campagne habituelle, mais plutôt une politique d’Etat qui mobilise les unités de contrôle économique et les unités sécuritaires.

L’objectif étant de combattre  » farouchement  » et avec  » détermination  » les spéculateurs ainsi que les circuits de contrebande.

Commentaires: