La BM estime que la Tunisie sera affectée par le conflit en Ukraine

Le conflit en Ukraine va impacter plusieurs économies de la région MENA dont la Tunisie dans la mesure où ces restent dépendants des importations alimentaires, en particulier le blé et les céréales, a estimé, ce mardi 8 mars, le Vice-président du Groupe de la Banque mondiale pour la Région Moyen-Orient et Afrique du Nord, Férid Belhaj.

Il estime que la crise devrait perturber les chaînes d’approvisionnement des céréales et des oléagineux, augmenter les prix des aliments, et faire monter en flèche les coûts de la production agricole nationale, a estimé Belhaj.

Il indique que la BM se tient prête à soutenir la production, à la commercialisation agroalimentaire, à la gestion du risque agricole et à la gestion des réserves alimentaires dans les pays subissant des chocs à ce niveau, que ce soit par une hausse des coûts de l’énergie et des engrais, ou par une combinaison des deux comme la Tunisie.

D’autre part, Ferid Belhaj a fait remarquer que la BM compte également, élargir les programmes de protection sociale axés sur la nutrition dans certains pays en s’appuyant sur le travail réalisé depuis 2020, dans le contexte de la réponse à la pandémie de COVID-19.

Il a en outre, souligné l’engagement de la Banque à continuer à fournir une aide technique et analytique étroite et ciblée, particulièrement dans les pays les plus durement touchés, sur des questions concernant la durabilité budgétaire, la réforme des subventions, la sécurité alimentaire, le suivi des échanges et la gestion du risque agricole.

Commentaires: