Tunisie : Ibrahim Bouderbala épinglé par I Watch

L’organisation I Watch a critiqué le refus de l’actuel batonnier des avocats, Ibrahim Bouderbala, de soutenir l’ancien batonnier Abderrazek Kilani, qui fait face à un procès militaire.

« Bouderbala a prouvé son ignorance des coutumes de la profession d’avocat », indique l’ONG dans un communiqué publié ce vendredi 4 mars 2022.

« Croyant en l’importance de la profession d’avocat en tant que partenaire essentiel dans l’établissement et la défense de la justice sans aucune considération politique ou idéologique (…) Nous tenons à rappeler à Bouderbala sa position antérieure sur le cas de l’accusé, Nabil Karoui et son frère Ghazi, qui fuient actuellement la justice alors qu’il avait déclaré auparavant qu’il regrette profondément l’implication du pouvoir judiciaire dans les batailles politiques », note I Watch qui illustre son communiqué avec une photo de Ghazi et Nabil Karoui, ainsi que celle de Pinocchio.

 

Sur les ondes de Jawhara fm, Bouderbala a rappelé, ce matin, avoir clairement exprimé depuis son élection qu’il sera à la même distance de toutes les parties, et s’est engagé à ne pas laisser la profession d’avocat être employée au profit ou contre les partis politiques.

« J’ai toujours été au premier rang pour défendre tous les collègues lorsqu’ils rencontraient des problèmes dans l’exercice de leur profession. Mais quiconque veut travailler dans la politique, et c’est son droit, doit assumer sa responsabilité, et cela ne se fera pas au détriment de la profession d’avocat », a-t-il déclaré, ce vendredi 4 mars 2022.

« Ne venez pas demander de l’aide après avoir fait de la politique. Vous avez un objectif politique que vous aimeriez atteindre. Vous devez avoir suffisamment de courage », ajoute-il en référence à Kilani.

Commentaires: