Quand Kais Saied rencontre son « mentor » égyptien

Présent à Bruxelles dans le cadre de sa participation aux travaux du 6e Sommet UE-UA, le président de la République Kais Saied a pu rencontrer son homologue égyptien Abdelfattah al-Sissi.

Une rencontre fortuite qui a vite pris un ton officiel et au cours de laquelle les deux Chefs d’Etat ont exprimé « leur profonde satisfaction quant au développement continu des relations de fraternité et de coopération entre la Tunisie et l’Egypte dans divers domaines », et ont réitéré « leur ferme volonté de continuer à renforcer ces liens historiques », comme l’a souligné la page Facebook de la Présidence de la République.

La réunion a également abordé un certain nombre de dossiers bilatéraux et régionaux d’intérêt commun, ainsi que les axes portés à l’attention de la présente session du sommet UE-Union africaine.

Cette rencontre va encore faire jaser du côté de Montplaisir, Ennahdha ne portant pas particulièrement le président égyptien dans son coeur. En avril 2021, lorsque Kais Saied s’étant rendu en Egypte pour une visite officielle, tous les dirigeants d’Ennahdha avaient unanimement condamnés cette rencontre parce que le président égyptien reste le principal ennemi des islamistes.

Alors, quand Kais Saied s’entretient avec Abdelfattah al-Sissi cela donne des réactions du genre : « Ce qu’admire Kais Saied chez al-Sissi c’est son détournement contre la démocratie et son putsch militaire » (Rafik Abdessalem).

Le mouvement Ennahdha a-t-il des raisons de voir ses craintes s’amplifier lorsqu’on sait que cette visite de Kais Saied en Egypte faisait office d’acte diplomatique pour isoler davantage Ennahdha ? La suite, on la connaît avec les mesures du 25 juillet qui ont complètement anéanti le pouvoir de décision que détenait Ennahdha.

Commentaires: