« 365 Tunisiens » : Om Farah, glaneuse des villes

Photo : Dalila Yakoubi

Il est si difficile de se reconstruire après une tragédie et Salha Dridi, doucement et avec un courage remarquable, continue à remonter la pente.

Emportée par les eaux tumultueuses d’un canal d’assainissement, sa fillette Farah a disparu dans des circonstances dramatiques, l’hiver dernier.

Depuis, Salha Dridi est passée par le deuil, la douleur, le doute et une terrible souffrance. A chaque instant, l’image de la petite Farah l’accompagne, alors qu’elle traverse les travaux et les jours.

Photo : Dalila Yakoubi

Glaneuse dans les villes et les champs, Salha continue à récupérer du plastique et de l’aluminium pour les entreprises de recyclage.

Avec sa brouette, toujours déterminée, elle sillonne les quartiers de Bhar Lazreg, reconnaissable entre toutes et parée de sa dignité hiératique.

Femme pleinement engagée, « berbecha » par devoir, elle subvient aux besoins de sa famille et continue à glaner aux quatre vents.

Photo : Dalila Yakoubi

Commentaires: