Tunisie : Le Covid-19 commence à faire des ravages en milieu scolaire

Bien que la commission scientifique de lutte contre le coronavirus ait plaidé, après sa réunion, tenue ce mardi 11 janvier 2022, en faveur du maintien des cours dans les établissements scolaires, le coronavirus commence à faire des ravages en milieu scolaire.

Hier, le ministre de l’Éducation Fathi Slaouti indiquait qu’en raison de l’évolution de la situation sanitaire, cinq écoles et 31 classes ont été fermées à travers le pays, rejetant, pour l’heure, un retour au système de groupe.

Depuis, les annonces de fermeture d’établissements scolaires et de classe ses succèdent.

Plusieurs établissements scolaires ont été fermés, hier, dans le gouvernorat de Sfax à l’issue des recommandations de la direction régionale de la médecine scolaire et universitaire.

Face à la hausse des contaminations au Covid-19 au sein d’élèves et du cadre éducatif, le lycée pilote de Sakiet Ezzit a fermé ses portes pour dix jours après la détection de plus de trois cas positifs au coronavirus dans trois classes différentes.

A Monastir, le commissariat régional de l’éducation, a annoncé, ce mardi 11 janvier, la fermeture du collège de Menzel Kamel et de cinq classes réparties sur cinq autres établissements scolaires dans la région.

Cette décision a été prise après l’enregistrement de 38 cas de contamination par le Coronavirus dont 36 ont été détectés auprès des élèves.

La décision de fermeture concerne des classes dans des établissements scolaires situés à Menzel Nour, Bembla, Bekalta et Ksar Helal sachant qu’entre le 15 septembre 2021 et le 11 janvier 2022, un total de 124 cas de contamination par le coronavirus ont été recensés en milieu scolaire, dont 78 cas chez les élèves.

A Ben Arous, le Commissariat Régional de l’Education a décidé de fermer pour une semaine un collège et plusieurs classes. La décision a été prise lundi suite à des dépistages rapides dans plusieurs établissements éducatif.

En plus de la fermeture totale du collège Mongi Selim à Sidi Rezig, les services régionaux de l’éducation relevant du gouvernorat de Ben Arous ont décidé la fermeture de classes de plusieurs établissements éducatifs répartis dans les différentes délégations du gouvernorat à savoir Mégrine, Radès, El Mourouj, Ben Arous, Mornag et Boumhel.

A Nabeul, 71 nouvelles contaminations en milieu scolaire ont été enregistrées au cours des quatre derniers jours, a indiqué, aujourd’hui à l’agence TAP, le directeur de la santé préventive Omar Sellimi.

Le responsable a fait savoir que les cas sont répartis entre 120 élèves et 16 cadres éducatifs, signalant que la direction régionale de la santé a recommandé la fermeture de plusieurs classes dans la région en raison de la hausse des contaminations par le virus.

Dans le même contexte, le secrétaire général de la fédération de l’enseignement secondaire Lassaad Yacoubi a fait savoir, aujourd’hui, que « seule une suspension des cours pour une période déterminée pourrait éviter la généralisation de la contamination en milieu scolaire ».

Critiquant la gestion de la crise par le ministère de l’Education, il a fait état d’une accélération de la contamination dans pratiquement tous les établissements.

Selon Hechmi Louzir, directeur de l’Institut Pasteur, c’est le variant Omicron qui a engendré cette nette détérioration de la situation en milieu scolaire. « Plusieurs chaines de contamination dans les écoles et lycées sont causées par le variant Omicron », a-t-il laissé entendre dans des déclarations médiatiques.

Commentaires: