Le Maroc veut revoir l’accord de libre-échange avec la Tunisie

A en croire les médias marocains, le Royaume a pris plusieurs mesures pour revoir et renégocier l’accord de libre-échange avec la Tunisie et l’Egypte.

L’objectif est de protéger le tissu industriel marocain et protéger les emplois, après avoir pris une mesure similaire pour équilibrer le déficit commercial avec la Turquie, selon le site Aujourd’hui Le Maroc.

Ainsi, le pays voisin entend renégocier la taxe imposée sur la liste des marchandises, notamment les textiles, les barres d’armature et les voitures.

« La liste énumère des produits comme les boissons chocolatées, le café moulu, les jus ainsi que les préparations de fruits et légumes, sans oublier la margarine ou encore le poisson fumé et les produits à base de céréales.

La liste comprend en outre des produits cosmétiques comme les vernis à ongles ou encore les eaux de toilette et les produits de maquillage pour les lèvres. Il est également question du cuir et peaux préparées en plus des produits en PVC, sans oublier les carreaux et mosaïques pour construction. », indique-t-on.

Selon la même source, le Maroc envisage d’imposer une taxe de 17,5% sur les tapis et autres articles ménagers et de bureau en provenance de la Tunisie.

Il est à noter qu’en 2020, le Maroc a modifié l’accord de libre-échange avec la Turquie, augmentant les droits de douane jusqu’à 90 % sur 1 200 produits turcs pour une période de 5 ans.

Commentaires: