Grève à la SNCFT : Paralysie totale dans le transport du phosphate

La grève menée actuellement par les agents de la Société Nationale des Chemins de Fer de Tunisie (SNCFT) a provoqué la paralysie du trafic ferroviaire mais a surtout lourdement impacté le transport du phosphate par train.

Pour le deuxième jour consécutif les trains sont à l’arrêt et le le transport du phosphate par train depuis les usines du Groupe chimique de Gafsa, est totalement paralysé.

A cette paralysie, il faut ajouter la suspension depuis quasiment un mois de la ligne ferroviaire N°13 reliant Gafsa à Sfax à cause des mouvements de protestation des chômeurs à Menzel Bouzaiene, gouvernorat de Sidi Bouzid.

Les agents de la SNCFT sont en grève à cause du non versement des salaires du mois de novembre. Et selon le secrétaire-général du syndicat de la SNCFT, aucun dénouement dans ce dossier, n’est en vue pour l »heure alors que les parties syndicales ont envoyé une correspondance depuis deux semaines au ministère du Transport pour entamer les négociations.

Le responsable syndical explique que depuis le limogeage de l’ancien PDG, la SNCFT est sans direction générale, mettant en garde contre la détérioration de la situation socioprofessionnelle au sein de la compagnie.

Ce mouvement de protestation intervient sur fond de retard dans le décaissement des salaires du mois de novembre jusqu’à ce jour, l’absence de nomination d’un nouveau directeur général à la tête de la société, et la perturbation de la ligne n°13 reliant Sfax et Gafsa-Tozeur.

Rappelons, au passage, que le PDG de la SNCFT, Belgacem Tayaa a été limogé le 8 octobre dernier par le président de la République, Kais Saied, en marge de la collision de deux trains qui avait eu lieu à Mégrine Riadh, faisant 33 blessés.

Commentaires: