L’Algérie ne passera plus par le Maroc pour exporter son gaz vers l’Espagne

La crise diplomatique entre l’Algérie et le Maroc prend de nouvelles formes. Selon l’agence Reuters, l’Algérie ne devrait pas reconduire le contrat du gazoduc Maghreb-Europe (GME) avec le Maroc qui prend fin le 31 octobre.

L’agence cite « trois sources ayant une connaissance directe du dossier : deux gouvernementales et une au sein de Sonatrach », affirmant que cela fait fi de la volonté des autorités marocaines qui ont souhaité, l’été dernier, voir le contrat avec l’Algérie reconduit.

Ainsi, les livraisons de gaz algérien à l’Espagne se feront exclusivement via le gazoduc sous-marin Medgaz, après la décision d’Alger.

« L’Algérie, à travers la compagnie Sonatrach, honorera ses engagements avec l’Espagne relatifs à l’approvisionnement en gaz naturel et elle est prête à discuter des conditions de livraisons gazières supplémentaires » a déclaré une source gouvernementale algérienne.

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Laamamra, avait annoncé, en aout dernier, que l’Algérie a décidé de rompre les relations diplomatiques avec le Maroc.

L’annonce de cette mesure est intervenue lors d’une conférence de presse organisée par le ministre qui a expliqué que « la décision de rompre les relations ne nuira pas aux citoyens algériens et marocains résidant dans les deux pays ».

Le diplomate algérien a par ailleurs accusé le Maroc d’avoir commis des « actes inamicaux et hostiles » contre l’Algérie.

Commentaires:

Commentez...