Fermes domaniales : Enquête sur l’attribution et l’exploitation d’une ferme à Ben Arous

C’est le président de la République Kais Saied qui avait alerté sur des soupçons de corruption relatifs à l’exploitation de cette ferme.

Le ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires Foncières, Mohamed Rekik a ordonné, mardi, le lancement d’une enquête approfondie sur les procédures d’attribution par voie de location de la ferme domaniale « Ouzra 1 » sise à Mornag (Ben Arous), et ce lors d’une visite effectuée à la Direction Générale des Immeubles Agricole et à l’Unité de gestion par objectifs dédiée à la mise en oeuvre et au suivi des dossiers relatifs à la régularisation des situations des exploitants des fermes domaniales.

La visite du ministre intervient suite à son entretien, lundi, avec le président de la République, Kaïs Saïed qui a souligné, lors de cet entretien, la nécessité de préserver les terres domaniales et de les mettre en location au profit des jeunes chômeurs.

Le président de la République a également évoqué la question de l’octroi des terres domaniales à des personnes appartenant à des partis politiques, à travers des contrats conclus à bas prix, en contrepartie de pots-de-vin.

Le chef de l’Etat a appelé à mettre fin à toutes les tentatives de spoliation des biens publics, à lutter contre les pratiques de monopole, de malversation et de corruption et à recouvrer les biens de l’Etat, affirmant qu’aucune personne et aucun parti ni organisation n’est au-dessus de la loi.

Lors de cette visite, Rekik a souligné l’importance de redonner espoir aux jeunes et aux catégories vulnérables en mettant à leur disposition un stock foncier domanial, affirmant la nécessité de prévoir le cadre juridique adéquat dans les plus brefs délais, en coordination avec les ministères concernés.

Le ministre a aussi pris connaissance des différentes problématiques foncières et insisté sur l’importance d’assurer un contrôle – en amont et en aval -pour garantir la transparence des critères et des conditions d’attribution des fermes domaniales que ce soit dans le cadre des sociétés de mise en valeur et de développement agricole ou des formules contractuelles.

Il a, en outre, exhorté les employés des deux directions à accélérer le rythme de travail, au regard du volume important des dossiers à traiter.

Commentaires:

Commentez...