L’abaissement de la note souveraine de la Tunisie résulte du manque de visibilité, estime Abassi

Le Gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT) Marouan Abassi a commenté la baisse par l’agence Moody’s de la note souveraine de la Tunisie, estimant qu’il s’agit du résultat de l’hésitation et de manque de visibilité sur les plans politique et économique.

Abassi a ajouté que le manque de visibilité est accentué par l’incapacité de parvenir à un accord avec le FMI, exprimant son espoir « que les choses puissent bouger avec le nouveau gouvernement ».

« Si nous arrivons à avoir un accord avec le FMI, le plus tôt possible, je pense que cela nous permettra de faire baisser les tensions et de revenir à une certaine normalité », ajoute-il lors de la 42ème assemblée générale de la Chambre Tuniso-allemande de l’industrie et du commerce (AHK).

Et d’expliquer que le FMI demande juste que les tunisiens se mettent d’accord sur un certain nombre de réformes nécessaires, déjà connues depuis un certain temps.

Concernant les partenaires financiers et le manque de visibilité, Abassi a indiqué le bouclage du budget 2021 et la clarté du plan 2022 permettront de dissiper les doutes.

« Sur ce plan, des efforts sont en cours pour mobiliser des financements bilatéraux et j’espère qu’on arrivera à les avoir pour rassurer le marché et commencer l’année 2022 dans des conditions normales », déclaré-t-il.

Commentaires:

Commentez...