Tunisie : Ons Jabeur en demi-finale d’Indian Wells

Ons Jabeur, 9e au classement WTA et tête de série n°12, s’est qualifiée cette nuit, en demi-finales du tournoi d’Indian Wells après avoir battu l’Estonienne Anett Kontaveit, 20e mondiale (tête de série n°18), en deux sets (7-5, 6-3) signant au passage sa 48 victoire de l’année en 65 matches joués.

Dans le premier set, Ons Jabeur a d’abord été menée 0-1 mais n’a pas tardé à prendre le contrôle du match grâce à des coups cliniques qui lui ont permis de mener rapidement 4-1.

Kontaveit revient ensuite dans le match, profitant d’un passage à vide de la Tunisienne. Elle réduit l’écart à 4-3 avant d’égaliser à 5-5. A partir de là Ons Jabeur se réveille et marque deux points coup sur coup, remportant le set sur le score de 7 jeux à 5 en 48 minutes.

Le deuxième set est plus équilibré. Ce n’est qu’à 3-3 qu’Ons Jabeur décide passer à la vitesse supérieure et achever ce set par 6 jeux à 3 et remporter le gain du match après 1h26 de jeu.

Exemptée du premier tour, Ons Jabeur a débuté le tournoi face à la Lettone Anastasija Sevastova (65e mondiale) qu’elle a battue en trois sets (6-2, 6-7, 6-3).

Au troisième tour, elle a battu l’Américaine Danielle Rose Collins (25e) en deux sets (6-1, 6-3) et en huitièmes de finale, elle a éliminé la Russe Anna Kalinskaya (151e joueuse mondiale) en deux sets (6-2 et 6-2).

Officiellement 14e mondiale avec 3220 points, la tenniswoman tunisienne a grimpé à la 9e place, intégrant ainsi le top 10 des joueuses mondiales en empochant 390 points.

Il y a moins d’un an, en décembre 2020, Ons Jabeur était 31e au classement WTA et lors de la signature d’un contrat de partenariat avec Tunisie Telecom elle annonçait ses objectif, remporter un grand Chelem et se classer dans le top 10 mondial.

« Je sais que j’ai ma place dans le top 10, c’est ce que j’essaie d’atteindre. D’ici la fin de cette année (2021), j’aimerais entrer dans le top 10 ou 15 avant de viser au-delà. Je veux être n°1 mondiale et gagner des Grands Chelems », ne cesse-t-elle de répéter depuis.

Commentaires:

Commentez...