Barrage de la Renaissance : La Tunisie a commis une erreur historique, estime l’Ethiopie

L’Éthiopie a condamné la position de la Tunisie dans la déclaration du Conseil de sécurité, qui appelle Addis-Abeba à reprendre les négociations de la crise du barrage de la Renaissance et à parvenir à un accord tripartite.

Le ministère éthiopien des Affaires étrangères a déclaré dans un communiqué que la Tunisie a commis une erreur historique en demandant une position au Conseil de sécurité à ce sujet.

Dans son communiqué, le ministère a souligné que « le faux pas historique de la Tunisie porte atteinte à sa responsabilité officielle en tant que membre non permanant du Conseil de sécurité de l’ONU représentant l’Afrique ».

Et d’ajouter que « l’Éthiopie ne reconnaîtra aucune réclamation soulevée sur la base du communiqué de la présidence ».

Rappelons que le Conseil de sécurité avait publié une déclaration appelant les parties du barrage de la Renaissance (Éthiopie, Egypte, Soudan) à reprendre les négociations. Une position vivement saluée par le Caire, et rejetée par Addis-Abeba.

Commentaires:

Commentez...