Vaccination des élèves : Lassaâd Yaâkoubi met la pression sur les parents

Critiquant la réticence de certains parents quant à la vaccination de leurs enfants, le syndicaliste a estimé que recevoir le vaccin doit faire partie des conditions à imposer durant cette année scolaire.

Le Secrétaire général de la fédération générale de l’enseignement Secondaire, Lassaâd Yaâkoubi, a déclaré que la sécurité de la rentrée scolaire est liée à l’achèvement du processus de vaccination.

Il a ajouté que dans le cas où le processus de vaccination n’est pas achevé dans les établissements d’enseignement, l’hypothèse d’une vaccination obligatoire est très probable et sera discutée.

Le syndicaliste est même allé jusqu’à affirmer que la vaccination pourrait être une condition de base pour tout retour sur les bancs des écoles, et ce malgré la non-obligation du vaccin.

En d’autres termes, le secrétaire général de la fédération de l’enseignement secondaire chercherait à imposer la vaccination pour tous les élèves, malgré le fait qu’une telle décision ne peut revenir qu’aux parents, et non à la fédération de Yaâkoubi, ni à l’UGTT ni même au ministère de l’Éducation.

Yaâkoubi a expliqué, sur les ondes d’Express fm, qu’il n’y avait aucun danger pour la santé des élèves vaccinés, exprimant son étonnement quant à la réticence de certains parents à vacciner leurs enfants.

Il a souligné que la vaccination est, aujourd’hui, une nécessité urgente pour garantir une bonne année scolaire rappelant que jusque-là, environ 50 mille élèves âgés de 15 à 17 ans ont été vaccinés.

« Le fait qu’un million d’élèves n’ont pas encore été vaccinés ne peut être ignoré », déclare-t-il, appelant les parents à prendre les devants et à autoriser leurs enfants à se faire inoculer le vaccin.

Commentaires:

Commentez...