Anas Hmaidi appelle à vérifier les biens et propriétés des juges

Dans une conférence de presse tenue ce jeudi 2 septembre 2021, le président de l’association des magistrats tunisiens Anas Hmaidi a appelé à revoir le récent mouvement dans le corps des magistrats pour de nombreuses graves défaillances.

Il a dans ce sens accusé le Conseil supérieur de la magistrature de corruption et d’avoir opéré ce mouvement sur la base des appartenances et de la complaisance.

A cet effet, il a appelé à une réforme profonde du système judiciaire tunisien et de contrôler les biens des juges. « Quitte à ce qu’on commence par moi, j’appelle la justice et toutes les parties impliquées à vérifier les viens et les propriétés des tous les juges pour mettre fin au phénomène de corruption », a-t-il dit.

Le mouvement annuel opéré dans le corps des magistrats de l’ordre judiciaire pour l’exercice 2020-2021 a été annoncé vendredi. Approuvé et publié par le Conseil de l’ordre judiciaire, ce mouvement concerne 635 magistrats.

Dans une déclaration à la TAP, Imed Khaskhoussi, membre du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) a précisé que le mouvement concerne 133 magistrats du deuxième grade, 203 magistrats du troisième grade et 299 autres du premier grade de la catégorie de la Justice judiciaire.

Commentaires:

Commentez...