Yadh Ben Achour : « C’est un coup d’Etat au vrai sens du terme »


L’annonce présidentielle portant sur la dissolution du gouvernement et le gel du parlement a suscité de nombreuses réactions de la part des Constitutionnalistes.

C’est dans ce sens que le spécialiste en droit constitutionnel Yadh Ben Achour est revenu sur les décisions du président de la République, estimant qu’il « s’agit d’un coup d’Etat au vrai sens du terme ».

Il explique dans une déclaration à Shems FM, que ceci intervient dans le cadre d’un plan élaboré par le président de la République pour se retourner contre la Constitution.

Le président de la République, Kaïs Saïed, a décidé après concertation avec le président du parlement et le chef du gouvernement, conformément à l’article 80 de la Constitution, le gel de toutes les activités du parlement.

« La première décision que j’aurais dû prendre depuis des mois concerne le parlement. Il s’agit de suspendre toutes ses activités. La Constitution, a-t-il expliqué, ne permet pas sa dissolution, mais n’empêche pas non plus la suspension de ses activités.

La deuxième décision, a-t-il ajouté, consiste à lever l’immunité parlementaire de tous les députés et de poursuivre en justice ceux parmi eux qui sont aux prises avec la justice. Il a ajouté qu’il présidera dorénavant le Ministère public.

Dans une adresse aux Tunisiens, diffusée sur la chaine de télévision Watanyia 1, Kaïs Saïed a indiqué que la troisième décision est la suivante: le président de la République se chargera du pouvoir exécutif aidé en cela par un gouvernement présidé un chef de gouvernement nommé par le Président de la République. Une série d’autre décisions, sous forme de décrets-lois, suivra, conformément à la Constitution afin de sauver l’Etat et que soit restaurée la paix sociale, a-t-il dit.

Commentaires:

Commentez...