Tunisie : Protestations attendues, ce dimanche 25 juillet

A quand la reprise en main du pays en excluant les politiciens politiciens… A quand la dissociation du parlement ? Le « Mouvement du 25 juillet » veut frapper fort !

Opposé aux indemnisations des Nahdhaouis, ce mouvement a publié sur sa page officielle l’ensemble des points qu’il compte revendiquer, ce dimanche 25 juillet lors d’un mouvement de protestation.

Ces protestations auront lieu pour exiger la dissolution du Parlement et la fixation d’une date pour la tenue d’élections anticipées.

Sont également revendiquées, la réduction du nombre des représentants parlementaire à 119 à raison d’un député pour 100.000 habitants ; la mise en place d’un comité de professeurs de droit constitutionnelles pour éviter les erreurs qui découlent de la mauvaise rédaction de la constitution de 2014.

Le « Mouvement du 25 juillet » veut aussi attribuer au président de la République la compétence de dissoudre le Parlement ; il veut garantir l’indépendance du pouvoir judiciaire ; lever l’immunité parlementaire aux députés accusés d’avoir commis des crimes.

Il veut dissoudre les partis ayant reçu des financements illégaux ; ouvrir une enquête sur les dons et prêts reçus par l’Etat depuis 2011 ; poursuivre en justice les responsables de la mauvaise gestion de la crise sanitaire.

Enfin, ils veulent récupérer les indemnisations reçues dans le cadre de l’amnistie législative générale.

Notons, qu’une polémique a été provoquée suite à une vidéo relayée récemment sur les réseaux sociaux, dans laquelle le président du conseil de la Choura d’Ennahdha Abdelkarim Harouni demande au chef du gouvernement d’activer le Fonds de dignité et de réhabilitation des victimes de la dictature pour l’indemnisation avant le 25 juillet, des sympathisants du parti, victimes de la répression et de la tyrannie sous l’ancien régime.

Commentaires:

Commentez...