Tunisie : 18 cas d’infection au variant indien, un cas au variant nigérian détecté à Nabeul

Le ministre de la Santé, Faouzi Mahdi, a révélé, ce lundi 28 juin 2021, que 18 cas d’infection par la souche indienne du coronavirus et un cas d’infection par la souche nigériane ont été détectés en Tunisie jusqu’à présent.

Dans une déclaration faite aujourd’hui à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), le ministre de la Santé a confirmé la détection de 18 cas du variant indien dont sept à Kairouan, deux à Siliana, un à Monastir et huit dans le Grand Tunis. Il a également révélé qu’un cas du variant nigérian a également été découvert à Nabeul.

Le variant indien / Delta et Kappa

Le variant indien, appelé par le nom de sa lignée, B.1.617, a été baptisé Delta et Kappa. Ce variant a été détecté dans l’ouest de l’Inde en octobre dernier. Il est qualifié de « double mutant » parce qu’il est notamment porteur de deux mutations préoccupantes au niveau de la protéine de pointe (« spike ») du virus Sars-CoV-2.

Ses caractéristiques font craindre qu’il soit plus « résistant » face aux vaccins actuels contre le Covid-19, développés pour reconnaître la protéine spike des souches précédentes du coronavirus.

Il s’agit aussi d’un variant plus contagieux, qui facilite une augmentation du nombre de contaminations, à l’heure où de nombreux pays tentent de juguler une troisième ou une quatrième vague de l’épidémie.

Le variant indien touche les plus jeunes

A ce titre, Samar Samoud, professeur hospitalo-universitaire d’immunologie à l’Institut Pasteur de Tunis rappelle que la souche indienne mutée Delta est 60% plus dangereuse que la souche anglaise Alpha.

Elle met en garde contre le danger de la souche indienne, tout en soulignant que la souche anglaise reste la plus répandue et la plus dominante en Tunisie comparée aux autres souches mutées, avec un pourcentage de plus de 90%.

Samar Samoud, explique également que la souche indienne affecte les plus jeunes, notant que 65% de la population indienne infectée par cette souche a moins de 45 ans.

Et de préciser que « la souche Delta porte trois mutations, dont certaines lui permettent d’échapper à la réponse immunitaire, et certaines d’entre elles provoquent une propagation rapide », rappelant que cette souche s’est propagée en deux jours dans 70 pays.

Initialement séquencé en août 2020 au Nigeria, ce variant serait plus résistant au vaccin. Il s’agit d’une mutation (B.1.525) qui ressemblerait au variant anglais et qui aurait les mêmes caractéristiques que les autres mutations.

Commentaires:

Commentez...